Open Research Data : les requêtes du FNS devront inclure un plan de gestion des données

Dès octobre 2017, les chercheuses et chercheurs qui soumettront une requête dans l’encouragement de projet au FNS devront établir un plan de gestion des données (Data Management Plan ou DMP).

Le DMP est une étape importante sur le chemin du libre accès aux données de la recherche (Open Research Data). Dans le monde, plusieurs initiatives visent à garantir l’accès de tous à la recherche scientifique et aux données de recherche en particulier, un principe que soutient également le Fonds national suisse (FNS).

Œuvrer ensemble au libre accès

Avec les plans de gestion des données, les chercheuses et les chercheurs devront réfléchir avant le début de la recherche au cycle de vie des données qui seront générées durant leur travail. Ils auront l’obligation de publier systématiquement leurs données et métadonnées dans des banques de données numériques à caractère non commercial, dans des formats permettant aux personnes intéressées de les trouver, d’y accéder et de les réutiliser, pour autant que cela n’enfreigne ni la loi, ni l’éthique, ni les droits d’auteur. Le FNS participera aux coûts de mise en ligne.

Actuellement, le FNS élabore les directives relatives aux DMPs. Les exigences en la matière seront conçues de façon à ce qu’il soit possible d’y répondre dans toutes les disciplines scientifiques. De plus amples informations seront publiées sur le site du FNS et communiquées activement à partir du printemps 2017. Les requêtes déposées en avril 2017 seront encore soumises à l’ancien système, sans DMP.

Le libre accès aux données de recherche apportera une contribution essentielle à l’impact, à la transparence et à la reproductibilité de la recherche scientifique.

Plus d’informations sur l’open research data