Détails sur les subsides Open Access pour les chercheurs de la FBM

La NLM, producteur de la base Pubmed, offre depuis peu grâce au projet LinkOut la possibilité de faire un lien entre PubMed et les articles disponibles en Green Open Access sur les serveurs institutionnels. Cependant, pour être éligible, chacun des serveurs doit contenir au moins 1000 articles en Open Access et qui ne sont pas déjà sur PubMed Central. Notre faculté n’a pas encore accès à cette opportunité. Après un décompte assidu, nous avons dénombré environ 800 articles mis en Open Access légalement sur Serval par nos services.

Afin d’encourager la mise en Open Access de vos publications gratuitement sur Serval et d’accroître leur visibilité via l’intégration de Serval à PubMed (projet LinkOut), la Faculté de Biologie et de Médecine propose huit subsides Open Access FBM de 3.000.00 CHF chacun.

Conditions de participation:

– Diriger un groupe de recherche affilié à la Faculté de Biologie et de Médecine (UNIL ou CHUV) depuis au moins le 1er Janvier 2015.

– Avoir ses publications avec une affiliation UNIL ou CHUV référencées dans l’application MyUnil Publication-Serval.

– Avoir tous ses articles (études originales) publiés en 2015 et en 2016 mis en Open Access soit en suivant la Gold road (donc ayant une licence de type CC BY[1]) ou bien en suivant la Green road après dépôt de l’Author Accepted Manuscript sur Serval (voir explication ci-dessous). Le free access, c’est-à-dire l’accès de l’article sous forme de PDF édité sur le site du journal ou bien dans PMC n’est pas considéré comme de l’Open Access pour le chercheur car il n’a aucun droit d’auteur sur ce document. Dans ce cas, le chercheur ne peut distribuer lui-même le PDF de l’éditeur qui n’a pas de licence de type CC BY et doit déposer son author manuscript sur Serval.

– Ceci s’applique aux articles : i) correspondant à des études originales référencées dans PubMed, ii) signés avec une affiliation UNIL ou CHUV et iii) pour lesquels un membre du groupe ou bien le group leader sont premier (co-premier) ou bien dernier (co-dernier) auteurs.

On distingue essentiellement deux voies pour mettre des publications en OA:

– La pure Gold Road: l’article est publié dans une revue dite pure Open Access.
Afin de publier son article en Open Access en suivant le modèle Gold Road, l’auteur doit généralement payer des frais de publication au journal qui sont appelés, en anglais, « Article Processing Charges ». Ces derniers s’échelonnent entre 50 à 6’000 francs, mais sont en moyenne de 2’500 francs par article dans le domaine biomédical.

– La Green Road: l’auteur dépose et met en Open Access son “Author Accepted Manuscript” via un serveur institutionel (Serval pour l’UNIL et le CHUV) en parallèle de sa publication commerciale présente sur le site éditeur. Ceci doit se faire en respectant les règles légales imposées par les maisons d’édition, à savoir le dépôt de la version appropriée (généralement “l’Accepted Author Mansucript”et une période d’embargo pendant laquelle le document n’est pas encore visible sur le Web. La base de données Sherpa/Romeo renseigne sur les règles légales des divers journaux.

– Parallèlement à la Green Road et à la pure Gold Road, il existe un modèle dit de revue hybride. Il faut distinguer les revues en pur Gold Open Access (telles que PLoS et BMC), qui ne perçoivent des revenus qu’à travers les frais d’Article Processing Charges (APCs) payés par les auteurs, des revues dites « hybrides » : celles-ci vont non seulement percevoir des revenus via les abonnements institutionnels mais également via les APCs payés par les auteurs des mêmes institutions s’ils choisissent l’option Open Access. Cette situation dite de « double dipping » oblige les institutions à payer deux fois le même service, et n’est donc pas acceptable ; la FBM comme le FNS excluent d’ailleurs tout financement de l’option Open Access proposée par les journaux hybrides.

green versus gold

 

Mise en Open Access des publications via le dépôt de vos Authors Accepted Manuscript sur Serval:

– Si toutes vos publications (études originales) ne sont pas encore en Open Access, vous pouvez alors nous envoyer vos « Accepted Author Manuscripts » jusqu’au 30 janvier 20178 afin qu’ils soient déposés et mis en Open Access sur Serval. Cette procédure sera effectuée par notre service en accord avec les directives des agences de financement (FNS et H2020) et en suivant les recommandations légales des journaux dans lesquels vous avez publiés (voir Sherpa/Romeo).

L’« Accepted Author Manuscripts » est la version de votre manuscrit passée par une peer-review et dont le contenu scientifique est accepté pour publication par l’éditeur (version avant le proof).

– Vous pouvez nous transmettre votre Accepted Author Manuscript comprenant le texte et les figures (à la suite du texte) en format PDF.

versionning

Eligibilité et enregistrement des participants:

Votre éligibilité et votre enregistrement pour la demande de subside Open Access FBM doit-être au préalable validée par Cécile Lebrand Cecile.lebrand@chuv.ch (responsable Open Science FBM).

Sélection des huit groupes gagnants:

La FBM effectuera un tirage au sort fin mars 2018 de manière parfaitement randomisée pour sélectionner les huit groupes gagnants indépendants qui toucheront 3.000 CHF chacun pour payer des frais d’APCs afin de publier en Open Access.

Conditions d’utilisation du subside Open Access FBM:

– Les subsides Open Access FBM devront être utilisés en 2018 uniquement pour financer les Article Processing Charges (APCs) d’articles publiés dans des journaux Pure Gold Open Access figurant au DOAJ[2] (donc en excluant toute option open access dans un journal hybride).

– Les choix des journaux Open Access et les remboursements pour les APCs doivent-être au préalable validés par Cécile Lebrand lebrand@chuv.ch (responsable Open Science FBM).

 

 

[1] Les licences Creative Commons constituent un ensemble de licences régissant les droits d’auteur et les conditions de réutilisation et de distribution d’œuvres (notamment d’œuvres multimédias diffusées sur Internet).

[2] Le DOAJ est une base de données en ligne qui recense les revues PURE Gold Open Access de qualité. Il contient à ce jour une liste de plus de 10’000 revues d’OA couvrant tous les domaines de la science, de la technologie, de la médecine, des sciences sociales et des sciences humaines.